Travaux – Fournitures – Consultants

Le PNUD recherche un Chargé des Finances du Projet d’appui au système pénitentiaire du Mali (92 views)

Bamako Mali
15 février 2017
Closing date: Monday, 20 February 2017

Chargé des Finances du Projet d’appui au système pénitentiaire du Mali

Location : Bamako, MALI

Application Deadline : 20-Feb-17 (Midnight New York, USA)

Type of Contract : Service Contract

Post Level : SB-4

Languages Required : French

Starting Date : (date when the selected candidate is expected to start) 03-Apr-2017

Duration of Initial Contract : 1 an renouvelable si budget disponible et évaluation satisfaisante

Background

Le Mali a eu à faire face à une triple crise politique, sécuritaire et institutionnelle avec le déclenchement de la rébellion armée dans le nord en janvier 2012 suivi par le coup d’Etat militaire en Mars 2012, puis l’occupation des deux tiers du territoire par ces groupes armés.

Pendant la période d’occupation des régions du Nord, les groupes armés se sont livrés à des viols, des actes torture et autres pratiques de violation massive des Droits de l’Homme, des pillages et à la mise à sac des édifices publics.

C’est ainsi que tous les symboles et toutes les infrastructures qui sous-tendent l’autorité de d’Etat dans les régions du Nord (Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka, Taoudéni), à savoir les Préfectures, les palais de justice, les maisons d’arrêts, les commissariats de police, les mairies et les résidences officielles des pouvoirs publics locaux ont été détruites. Tous les représentants de l’Etat et des responsables des Administrations structurantes se sont repliés vers le sud du Pays.

Cette épreuve a considérablement affaibli l’autorité de l’Etat, porté atteinte aux institutions qui sous-tendent la gouvernance démocratique et affaiblit l’Etat de droit. Au sortir de la crise, avec la tenue de l’élection présidentielle suivie des législatives, les défis du secteur de la justice se sont démultipliés. Pour inscrire ses réponses aux besoins prioritaires dans une vision et une stratégie holistiques, le Gouvernement malien a adopté et mis en place un Plan de restauration de l’autorité de l’Etat et d’accès à la justice, avec l’appui des Nations Unies et des autres partenaires techniques et financiers, qui s’est traduit, entre autres, par la réalisation des études pour renforcer la chaîne pénale, la conduite des réformes institutionnelles des secteurs de la justice et de la sécurité.


C’est dans la même dynamique que s’inscrit la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger qui a été signé juin 2015 offrant ainsi une possibilité viable de tourner définitivement la page du conflit armé et de s’engager dans la voie d’une réconciliation durable, de l’opérationnalisation de la réforme du secteur de la justice à travers la mise en œuvre du Programme d’Urgence pour le Renforcement du Système Judiciaire et la Mise en Œuvre de l’Accord d’Alger (PU-RSJ-MOA).Un des objectifs majeurs assignés à toutes ces initiatives est d’assurer la présence effective de l’Etat malien et pour lui permettre de continuer à exercer les fonctions régaliennes y compris à travers des instances de gouvernance constituées par les démembrements et les collectivités locales, afin de reprendre la fourniture de services de base, de contribuer au retour de la paix et d’organiser l’accès à la justice pour tous, le relèvement économique de ces régions qui ont particulièrement et souffert du conflit.

Aussi, à travers le rétablissement de la présence effective et permanente de l’Etat dans ces régions particulièrement affectées, le but de l’engagement de l’Etat malien et de ses partenaires est de renforcer le contrat social unissant les populations des zones affectées, quelles que soient leur ethnicité, genre ou convictions religieuses.

Sur le terrain, ces efforts se sont traduits par des actions de réhabilitations, de dotation en équipements et de renforcement des capacités. Toutes les actions ont été conduites dans une logique d’appropriation nationale et se sont caractérisées par l’utilisation de la main d’œuvre locale pour valoriser les ressources locales et offrir du travail rémunéré aux jeunes et aux femmes afin d’accélérer le processus de relèvement.

Dans la foulée, et sur la base de l’Accord de paix, Résolution 2295 du 29 Juin 2016 du Conseil de sécurité charge la MINUSMA de s’attacher surtout à asseoir l’état de droit à travers le renforcement des capacités institutionnelles, les réformes et l’amélioration de l’accès de la population à la justice, à soutenir la mise en œuvre de mesures de réconciliation et de justice transitionnelle, et à s’attaquer aux problèmes de responsabilité et d’impunité. Ces priorités complètent les stratégies définies dans le Cadre d’action en faveur du développement de l’ONU 2015-2019. La volatilité des conditions de sécurité dont témoigne la recrudescence des attaques terroristes, réitère l’importance de la mise en œuvre urgente des éléments de l’Accord de paix qui concernent l’état de droit, la réconciliation et la justice.

En réponse à ces nouvelles réalités et aux besoins prioritaires ainsi définis, les organismes des Nations Unies fournissant un appui aux activités policières, judiciaires et pénitentiaires ont développé un Projet commun dans le cadre de la Cellule mondiale de coordination (CMC). Ce Projet intitulé « Lutter contre les facteurs de conflit au Mali à travers l’Etat de droit » qui est un projet commun des Nations Unies regroupe les moyens collectifs, les avantages comparatifs et l’expertise des Partenaires CMC de l’ONU dans le pays – la MINUSMA, le PNUD, l’ONUDC, Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), UNMAS et l’ONU Femmes – afin d’appuyer la mise en œuvre du Projet dans les domaines suivants : (i) Renforcement institutionnel des structures nationales de l’état de droit ; (ii) Renforcement de la capacité opérationnelle à fournir des services de maintien de l’ordre et de justice ; (iii) Renforcement du service pénitentiaire ; et (iv) Amélioration de l’accès à la justice pour les populations affectées par le conflit.

C’est dans le prolongement des développements qui précèdent que s’inscrivent les deux projets ont ainsi été initiés par le gouvernement du Mali et ses partenaires dont le PNUD assure la coordination et la mise œuvre. Il y a une articulation logique entre les deux Projets. Il s’agit du Projet de restauration de l’autorité de l’Etat et accès à la justice au Nord qui vise à renforcer l’Etat de droit pour la consolidation de la paix au Nord Mali et du Projet de renforcement du système pénitentiaire du Mali appelé encore Projet Prison Nelson Mandela. L’idée force qui est à la base de ce Projet Prison Mandela avec le partenariat des Pays Bas est de permettre au Mali d’humaniser les conditions de détention conformément à l’esprit et à la lettre des Règles Nelson Mandela des Nations Unies pour élever le niveau du respect des droits des détenus.

En effet, il est de notoriété publique que les conditions de détention des personnes privées de liberté constituent un critère pertinent d’appréciation du bon fonctionnement de l’Etat de droit, la promotion et la protection des Droits de l’Homme restent un défi permanent pour le Mali. Il en est ainsi car actuellement, le système de justice ne dispose pas des ressources humaines et financières nécessaires pour mener à bien le mission de service public qui lui est confié. Des dysfonctionnements divers se traduisent par des temps de détention provisoire qui dépassent les limites légales et minent la crédibilité de cette institution. Ce Projet qui est établi pour une durée de quatre (4) ans s’articule autour des quatre (4) résultats suivants : 1. Des outils performants de gestion technique, biométrique et informatisée des établissements pénitentiaires sont mis en place à travers un système national intégré de gestion des détentions ainsi que de recueil des données statistiques et biométriques des prisons automatiquement mis à jour et consultables en temps réel;

2. Les centres pénitentiaires agricoles sont renforcés, équipés et dotés en moyens techniques pour préparer la réinsertion sociale à travers des activités génératrices de revenus (AGR), des unités de production et des formations spécifiques sont définies et mises en place pour améliorer leurs conditions de vie (alimentation régulière et équilibrée selon les normes et standards en cette matière), préparer et favoriser leur réinsertion sociale durable;

3. Les conditions de détention sont améliorées notamment par la mise en place d’installations sportives minimales pour les prisonniers dans toutes les prisons y compris la dotation en médicaments essentiels afin d’améliorer les conditions sanitaires et la mise à disposition régulière de kits de santé, d’hygiène et de dignité pour leurs besoins spécifiques des femmes et la mise en place d’un mécanisme de gestion transparente et de suivi desdits médicaments ;

4. Les capacités et performances des structures chargées de l’administration pénitentiaires sont accrues avec une incidence sur l’amélioration de la situation des femmes en détention y compris la situation spécifique des détenus mineurs ou présentant un handicap physique ou mental avec le concours des spécialistes en cette matière à travers des actions de monitoring, de conseils et de sensibilisation afin de prévenir les risques de radicalisation dans le milieu carcéral.

Afin de permettre une gestion efficace et efficiente des ressources financière dans le cadre de la mise en œuvre des activités planifiées, le PNUD recrute un(e) chargé (e) en Finances de haut niveau.

Duties and Responsibilities

Sous l’autorité directe du Conseiller Technique Principal (CTP), le titulaire aura à :

  • Superviser la gestion comptable des projets dans son portefeuille, faire les analyses, veiller au contrôle budgétaire et à l’application des procédures et normes administratives et financières du PNUD et assister à l’utilisation adéquate et efficiente des ressources et des moyens mis à la disposition. Plus spécifiquement le chargé devra :
  • Organiser et faire un suivi systématique des budgets et fournir des rapports d’avancement, ainsi que des informations substantielles et/ou ad hoc, à travers un tableau de suivi du delivery des projets dans son portefeuille ;
  • Contribuer à la révision budgétaire et vérifier la conformité des écritures des révisions passées ;
  • Elaborer divers rapports financiers des activités et dépenses ;
  • Elaborer un système de contrôle des dépenses internes.

Le chargé des Finances devra :

  • S’assurer que les pièces comptables sont vérifiées de façon contradictoire et sont complètes ;
  • Contrôler et veiller à l’existence et à la conformité des pièces justificatives relatives aux opérations financières effectuées sur le compte des Projets pendant l’année ;
  • S’assurer que chaque Voucher soit accompagné des pièces justificatives correspondantes
  • Conseiller sur la préparation des documents nécessaires pour les décaissements suivant les règles et règlementation du PNUD ;
  • Suivre dans Atlas, la régularité des paiements effectués par les Projets au profit des tiers;
  • S’assurer que les transactions sont correctement enregistrées et validées dans le système Atlas ;
  • Investiguer sur les erreurs d’imputation et prendre des mesures comptables corrective;
  • Contribuer à la finalisation des rapports narratifs et financiers des Projets à destination des PTF ;
  • Veiller à ce que tout déboursement de fonds se fasse à temps, dans le respect des procédures, du calendrier budgétaire et de décaissement ;

Contribuer à la préparation des réponses aux questions posées par le Siège sur les aspects financiers relatifs aux Projets :

  • Fournir des rapports internes d’avancement pour les Projets et pour les bailleurs de fonds, ainsi que des informations substantielles et/ou ad hoc, dans le domaine spécifique de sa compétence ;
  • Suivre le processus de planification et d’organisation des audits conformément aux règles et procédures du PNUD et veiller au suivi de la mise en œuvre des recommandations ;

Assurer des contrôles de la transparence et de la justification des dépenses effectuées conformément aux résultats attendus inscrits dans les documents de projet et dans les tableaux de suivi des recommandations des audits:

  • Le contrôle périodique sur les inventaires physiques des consommables et des actifs immobilisés des projets ;
  • Les contrôles inopinés de l’encaisse physique et les rapprochements bancaires mensuels, des projets ;
  • Contribuer au développement et au partage des connaissances au sein du Projet, Programme et du Bureau Pays ;
  • Exécuter, à la demande du CTP, toute autre tâche entrant dans le cadre de ses attributions.

Competencies

Compétences Fondamentales :

  • Démontrer une intégrité en se conformant aux valeurs et normes déontologiques des Nations Unies.
  • Promouvoir la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD.
  • Démontrer une sensibilité et adaptabilité au niveau de la culture, du genre, de la religion, de la race, de la nationalité et de l’âge.
  • Traiter toute personne de manière juste sans favoritisme.

Compétences organisationnelles :

  • Aptitude à travailler sous la contrainte des délais et des résultats en faisant preuve d’initiative, de dynamisme et de pro activité ;
  • Aptitude et intérêt à travailler en équipe dans un environnement multiculturel ;
  • Solides capacités d’expression écrite et orale et réelles aptitudes à formuler de façon claire et concise ses idées ;
  • Aptitude à communiquer de façon efficace avec les différents partenaires impliqués ;
  • Ouverture d’esprit et volonté de faire preuve d’adaptabilité et de souplesse dans les relations avec ses collaborateurs ;
  • Partager la connaissance et l’expérience et contribuer aux domaines de pratiques du PNUD et activement travailler vers un apprentissage et un développement personnel continu.
  • Aptitude à travailler dans une équipe pluridisciplinaire et à coordonner les activités d’un groupe de travail ;
  • Etre en mesure de travailler sous pression ; et montrer la volonté de continuer à apprendre ;
  • Capacité à planifier et à organiser les tâches tant pour soi-même que pour son Unité ;
  • Savoir conduire un véhicule et disposer d’un permis de conduire de catégorie B.

Gestion et Leadership :

  • Se concentrer sur l’impact et le résultat pour le client et réagir positivement aux feedbacks critiques.
  • Encourager la prise de risque dans la recherche de la créativité et de l’innovation.
  • Diriger efficacement des équipes et démontrer des compétences dans la résolution de conflits.
  • Avoir une approche positive et constructive du travail.

Aptitude technologique :

  • Excellente maitrise de l’outil informatique et de ses applications;
  • La connaissance du système Atlas est un atout majeur.

Maîtrise personnelle :

  • Aptitude à travailler sous pression dans un environnement complexe et évolutif.

Required Skills and Experience

Education :

  • Niveau BAC+5, de préférence en sciences économiques ou de gestion, finances, comptabilité, ou équivalents ;
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique (MS-Office : Windows, Word, Excel, Power Point.).

Expérience :

  • Avoir au moins six (6) années d’expérience de responsabilités dont au moins 5 ans dans la gestion financière des projets ;
  • Expérience de l’utilisation des ordinateurs et des logiciels de bureau (MS Word, Excel, etc.) et connaissance approfondie des tableurs et logiciels de bases de données ;
  • Parfaite connaissance d’Atlas et maîtrise des procédures du Système des Nations Unies en matière de gestion, finances et Administration ;
  • Expérience de travail au sein du Système des Nations Unies considérée comme un atout.

Langues :

  • Une maîtrise parfaite de la langue française, aussi bien écrite qu’orale, est indispensable;
  • Une connaissance pratique des langues nationales maliennes sera considérée comme un avantage.

Cliquez sur ce lien et remplissez le formulaire en ligne pour Postuler :    https://jobs.undp.org/cj_apply.cfm?cur_job_id=70630

Closing date: Monday, 20 February 2017

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Vous n'avez pas le temps maintenant ?
Recevoir un rappel dans votre boîte de réception